LES ASPECTS DE LA VIE RELIGIEUSE FÉMININE EN ZAMBIE: FORMATION, MINISTÈRES, ÉDUCATION

Semer Généreusement
LES ASPECTS DE LA VIE RELIGIEUSE FÉMININE EN ZAMBIE: FORMATION, MINISTÈRES, ÉDUCATION

Télécharger la synthèse

Triple Collaboration
L’étude “La vie religieuse féminine en Zambie: Formation, Ministères et Instruction” représente le fruit de collaboration de l’Union Internationale des Supérieures Générales (UISG), de l’Association des Religieuses de la Zambie, (ZAS – Zambie Association of Sisterhood,) et la Fondation GHR (GHR). L’étude voudrait encourager le dialogue entre les différentes parties – religieux, éducateurs, bienfaiteurs et autres – et porter aux investissements plus productifs dans la vie des religieuses en Zambie et ailleurs.

Les aspects de la vie religieuse féminine en Zambie: Formation, Ministères et Instruction

L’étude des congrégations religieuses féminines de la Zambie a été menée en deux phases. Dans les deux phases, les chercheurs ont voulu écouter les voix des membres des congrégations et développer (avoir) une plus grande évaluation et la compréhension des forces qui influencent la planification et l’efficacité des Congrégations en Zambie. L’étude a été en particulier projetée pour aider les congrégations à réfléchir sur le contexte variable de la mission et sur les implications pour la formation, pour le choix des ministères, de l’instruction et de la formation. À travers les conversations sur ces domaines, sur les défis que les congrégations expérimentent et sur les manières avec lesquelles elles les traitent, l’étude a recueilli, (documenté) une série de bonnes pratiques qui peuvent être partagées avec d’autres congrégations. L’étude met aussi en évidence les manières pour construire les capacités et pour maximiser les investissements dans l’instruction et dans la formation des sœurs, afin de susciter un impact apostolique supérieur et plus durable.

Durant la première phase de l’étude un questionnaire a été envoyé à toutes les congrégations membres du ZAS, en demandant des renseignements sur les nombres et sur la manière dont les congrégations gèrent les domaines clés de leur vie.

La seconde phase s’est concentrée sur huit congrégations choisies parmi les dix qui ont offert leur disponibilité à s’engager dans une conversation approfondie sur les questions soulevées dans le questionnaire. Ces huit congrégations représentent plus de 600 sœurs. Six d’entre elles sont des congrégations diocésaines et deux congrégations internationales. Les nombres en chacune de ces congrégations variaient d’un total de 34 en deux des congrégations diocésaines, à 201 dans la province d’un institut pontifical (dont 153 étaient envoyées en Zambie.). La distribution par âge des sœurs de ces congrégations montre que l’âge moyen est compris entre 30 et 39. Cela reflète un grand pourcentage de jeunes sœurs de la Zambie e/o africaines. Certaines congrégations locales commencent seulement maintenant à avoir des sœurs avec plus de 60 ans et, par conséquent, qui sont retraitées.
Les interviews de la seconde phase sont résumées ci-dessus sous trois thèmes qui soulignent les principales préoccupations des congrégations: formation dans le charisme, choix du ministère, instruction et formation.

Lire plus

“Semer généreusement “est une synthèse d’une étude approfondie sur la vie religieuse féminine en Zambie. Le rapport complet en anglais est disponible ici