UISG News: Du Bureau de la Secrétaire Exécutive

UISG News: Du Bureau de la Secrétaire Exécutive

Chaque mois qui passe à l’UISG apporte ses nouveautés et la possibilité de construire de nouvelles relations: nous cherchons à collaborer, au nom de la vie religieuse féminine, avec d’autres groupes et organisations travaillant dans des domaines d’intérêt commun.

Le document récemment promulgué par la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique (CIVCSVA), À vin nouveau, outres neuves. Depuis le concile Vatican II, la vie consacrée et les défis encore ouverts, évoque «la capacité d’aller au-delà des modèles hérités, pour apprécier les nouveautés suscitées par l’Esprit». L’élaboration de réseaux de solidarité est certainement l’une de ces nouveautés. Ainsi que vous le lirez, nous travaillons beaucoup en réseau dans le domaine de la communication, afin de trouver des manières d’expliquer le charisme de la vie religieuse aux nouvelles générations. En renforçant notre réseau Talitha Khum contre la traite des personnes au niveau mondial, nous voulons répondre à l’appel du Pape François à «combattre de façon adéquate ce fléau aberrant, cette forme d’esclavage moderne».

Selon les statuts de l’UISG, l’Union entretient des relations d’intercommunication et de collaboration avec les Conférences des Religieux à différents niveaux. L’UISG reçoit donc chaque année la visite de membres de différentes Conférences. En outre, la Présidente, la Secrétaire Exécutive et/ou un membre du Bureau Exécutif représentent l’Union aux réunions de certaines Conférences de religieux, au niveau national ou continental, ainsi qu’à des Congrès sur la vie religieuse. Ces derniers mois l’Union a été représentée en juin à une Conférence à Hayes (Royaume Uni), organisée par les Clarétiens; en août à l’Assemblée Annuelle du LCWR et à la rencontre de la Constellation UISG (C2- USA); et fin août/début septembre à l’Assemblée de l’ACWECA à Dar-Es-Salaam. Les thèmes de ces rencontres donnent une indication des sujets de préoccupation dans les différentes parties du monde.

La Conférence des Religieux d’Angleterre et du Pays de Galles avait choisi: Si le grain de blé ne meurt pas… Mort ou Résurrection: une analyse de la vie religieuse au Royaume Uni aujourd’hui. L’un des intervenants, le P. José Cristo Rey García Paredes CMF, a rappelé, en parlant de l’Art de mourir de façon charismatique, que «quand un Institut ou une Communauté termine sa journée en glorifiant Dieu, en pardonnant aux autres, en offrant le meilleur de lui ou d’elle-même, alors cet Institut ou cette Communauté imite Jésus».
L’Assemblée du LCWR avait pour thème: Être présence d’Amour: le pouvoir de la transformation. Le Dr. Christopher Pramuk, dont l’exposé était intitulé Se pencher dans le Mystère de la Foi en la Résurrection, a insisté sur la “vulnérabilité que l’on expérimente lorsque l’on vit à partir de la vision d’un futur qui ne peut pas encore être vu, lorsque l’on aime, et que l’on conduit les autres dans ces espaces liminaux entre la vie et la mort, entre ce qui est et ce qui est encore possible”.

L’Assemblée de l’ACWECA a traité la question: Revitaliser notre solidarité pour une plus profonde évangélisation dans la réalité complexe d’aujourd’hui au sein de notre Région. Les défis que doivent relever les religieux sont nombreux dans cette région d’Afrique Orientale et Centrale, mais on voit grandir un sens de solidarité et de soutien mutuel entre les responsables de congrégations. Dans son intervention, le Cardinal João Braz de Aviz a partagé ses réflexions sur le contenu du nouveau document À vin nouveau, outres neuves. Parmi les défis que doit affronter la vie religieuse contemporaine, il a souligné l’approfondissement de la vocation et de l’identité de la vie religieuse; les nouveaux choix à faire par rapport à la formation; les relations humaines, notamment la réciprocité entre hommes et femmes; le service de l’autorité; et enfin les modèles relationnels. Il a conclu en faisant remarquer que la vie religieuse est appelée à entrer dans une spiritualité de communion, vécue avec une intense générosité et conviction, qui englobera toutes nos relations.

Au mois de novembre, les participants aux réunions du Conseil des 16 réfléchiront ensemble sur le document À vin nouveau, outres neuves et à ses implications, surtout en relation avec le service de l’autorité et avec le type d’accompagnement nécessaire à toutes les étapes de la formation pour soutenir la persévérance et la fidélité. Le Conseil des 18 se réunira autour d’un thème similaire, avec la question: Quels sont les systèmes de soutien – ou le manque de systèmes de soutien – pour les prêtres et religieux dans les territoires de mission, pour encourager la fidélité et la croissance dans leur vocation? Un ou plusieurs des éléments de réflexion mentionnés ici demandent peut-être une lecture et une étude approfondies, ainsi que le partage d’expériences de responsables de congrégations? Nous espérons reprendre certains de ces sujets dans de futurs numéros du Bulletin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *