Bulletin

Archive

Preséntation du Bulletin de l’UISG n. 171-2020 

Téléchargez ici

Expériences de « sororité » dans un monde globalisé

Dans ce numéro du Bulletin nous avons voulu traiter de plus près un aspect dramatique du phénomène des migrations forcées de notre temps : la protection des mineurs étrangers non accompagnés.

L’Église et la Vie Consacrée sont aux premières lignes de l’engagement en faveur de la Tutelle des mineurs et des adultes vulnérables. La protection des mineurs étrangers non accompagnés s’insère dans ce cadre plus large, et représente un phénomène de grande actualité. Il est selon nous très important de connaitre et de comprendre ce phénomène, à partir des causes qui le déterminent et en considérant les différentes perspectives à partir desquelles il peut être abordé et étudié.

Les femmes que nous sommes sont poussées par un instinct naturel vers la protection des petits, et en tant que consacrées nous sommes appelées à vivre notre vie comme « présence de la charité du Christ au sein de l’humanité », pour semer l’espérance et apporter une vie nouvelle dans les contextes de pauvreté et de marginalité que notre monde globalisé nous met sous les yeux.

Femmes consacrées, nous avons donc beaucoup à offrir à notre humanité souffrante et nous le faisons ensemble, en créant la « sororité », en formant des réseaux de communication et de collaboration qui nous donnent force et efficacité, et qui nous protègent de la tentation de nous tenir à distance des plaies du Christ :

« Parfois, nous sommes tentés d’être des chrétiens qui se maintiennent à une prudente distance des plaies du Seigneur. Pourtant, Jésus veut que nous touchions la misère humaine, la chair souffrante des autres. Il attend que nous renoncions à chercher ces abris personnels ou communautaires qui nous permettent de nous garder distants du cœur des drames humains, afin d’accepter vraiment d’entrer en contact avec l’existence concrète des autres et de connaître la force de la tendresse. Quand nous le faisons, notre vie devient toujours merveilleuse et nous vivons l’expérience intense d’être un peuple, l’expérience d’appartenir à un peuple. » (EG 270)

Dr. Angela Rinaldi

Expérience migratoire et développement humain

des « mineurs étrangers non accompagnés ».

En termes de développement humain, la migration des mineurs non accompagnés peut être définie comme un profond processus éducatif. Si elles en prennent réellement conscience, les personnes amenées à traiter ce phénomène seront à même de comprendre l’intégralité du processus de développement des mineurs. Il s’agit d’un réel « passage de conditions moins humaines à des conditions plus humaines», comme l’affirme Paul VI. La migration représente ce « mouvement » de conditions moins humaines à des conditions plus humaines au niveau physique, psychologique et social. Ce concept de développement a un fort impact sur la personne et sur tous les domaines de la structure sociale, à tel point que les acteurs sociaux, libérés de la mentalité du « bouc émissaire », seront en mesure de contribuer à leur propre développement et à celui de la société dans laquelle ils vivent.

Sr. Pat Murray, IBVM

Imaginer le leadership dans une communauté mondiale

Nos communautés et nos congrégations sont les points nodaux d’une toile beaucoup plus grande de dynamiques culturelles, historiques et économiques. Ce qui se passe dans une partie du monde, dans une congrégation ou dans une partie de la congrégation, reflète le tout et parle en son nom. Avec cette perspective mondiale, nous commençons à comprendre que la «diversité luxueuse» au sein de la vie religieuse et notre connectivité à travers le monde peuvent avoir un impact significatif. Les réseaux et les projets inter-congrégations qui émergent aujourd’hui parlent de manière prophétique de l’unité de l’humanité. Souvent, au Soudan du Sud, les populations locales – certes très reconnaissantes quant à la satisfaction de leurs besoins de diverses manières – demandent à plusieurs reprises aux religieuses qui vivent parmi elles: «comment vivez-vous ensemble étant de différentes tribus? C’est pourquoi il est important de travailler ensemble et avec les autres pour apprendre à vivre interculturellement, à faire face aux préjugés et au racisme et à nos attitudes et comportements ethnocentriques.

Sr. Anna Sánchez Boira, MHSFN

Sœurs en communion sororale dans et pour le monde au xxième siècle

La communion sororale dans la Vie Religieuse apostolique féminine est un signe prophétique. Les charismes en communion sont l’expression de la richesse de l’Évangile, du mystère du Christ que chaque Institut est appelé à diffuser par la grâce de l’Esprit. Dieu évangélise avec nous et à travers nous. C’est le défi de la vie apostolique : habiter le monde comme des sœurs et des frères, et en communion de charismes annoncer l’Évangile et le rendre crédible à notre époque.

****

Le BULLETIN UISG offre aux Supérieures Générales et aux communautés inscrites des réflexions sur la vie religieuse, fondées sur l’Ecriture Sainte, la théologie, la spiritualité.

Il s’efforce aussi de favoriser la connaissance de la vie religieuse et de son évolution à travers le monde.

Le Bulletin paraît trois fois par an en six langues: allemand, anglais, espagnol, français, hollandais, italien. Il est envoyé régulièrement à toutes les Supérieures Générales, membres de droit de l’Union, de même qu’aux personnes, associations, et organismes inscrits à titre de membres associés.

La cotisation annuelle d’appartenance à l’UISG comprend un abonnement annuel au Bulletin UISG dans la langue requise par la Supérieure Générale.

Pour recevoir des copies supplémentaires pour les Supérieures Générales, ou de nouveaux abonnements pour la Congrégation dans le monde, ou activer un nouvel abonnement pour d’autres sœurs, vous devez écrire à: bollettino@uisg.org

PRIX D’UN SEUL ABONNEMENT

Europe 50 U$ or 45 Euro
Autres pays 60 U$ or 50 Euro

Payement

Les articles publiés dans le BULLETIN UISG peuvent être reproduits, mais à la condition d’en indiquer la source et avec l’autorisation de la Secrétaire Exécutive ou de la Responsable du Bulletin.

Pour toute information, vous pouvez contacter:
Antonietta Rauti – Responsable du Bulletin UISG
Piazza di Ponte Sant’Angelo, 28 – 00186 Roma – Italia
bollettino@uisg.org – + 39 06 684002 32